mercredi 27 juin 2007

Arnold Schwarzenegger teste le TGV à Reims.
Le 25 juin, Arnold Schwarzenegger est descendu du TGV en gare de Reims. Avant sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, le gouvernement de la Californie voulait tester le train à grande vitesse qui pourrait un jour relier San Francisco à Los Angeles.
L'UNION du 26/06/2007 (en page 17)

Bons baisers de vinexpo.
Les Champenois étaient présents au salon mondial du vin Vinexpo à Bordeaux. Un bon moyen de resserrer les liens avec les importateurs et présenter de nouvelles cuvées. Les marques élitistes comme Taittinger, Lanson, Roederer et Deutz y avaient élu domicile sur le stand du prestigieux Club du Lac (ancien Club des marques ). Environ 50 000 professionnels de la filière, soit une augmentation de 3 %, se sont rendus à Vinexpo cette année. Un tiers de visiteurs du salon proviennent de pays étrangers.
L'UNION ECONOMIE du 26/06/2007 (en page IV)

Les cliniques rémoises regroupées.
En acquérant pour 47 M€ les cliniques rémoises Les Bleuets et Saint-André, le groupe régional des "Polycliniques associées" barre la route aux ambitions du groupe français Vitalia, soutenu par le fonds d'investissement américain Balckstone. Avec le Crédit agricole du Nord-Est, il a trouvé un allié de poids dans sa stratégie visant à maintenir dans le paysage régional de l'hospitalisation privée un groupe indépendant dont le centre de décision reste en Champagne-Ardenne. La vente devrait être réalisée pour le 31 juillet prochain. Avec cet achat, la holding régionale verra son CA passer de 75 M€ à 135 M€ et son effectif de 600 à 1 200 personnes, dont plus de 250 médecins, pour une capacité d'environ 1 000 lits.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7197 du 25/06/2007 (en page 4)

Hier à 10 h 20, l'Airbus A380 s'est posé à Vatry.
Le plus gros transporteur aérien de passagers au monde (276 t) a atterri le 26 juin sur la piste de l'Aéroport Paris Vatry. Un événement qui fait dire au Pdg de la société d'exploitation de l'aéroport, Youssef Sabeh, que ce dernier est prêt à accueillir n'importe quel type d'avion. Le constructeur d'Airbus n'a pas caché son souhait d'utiliser le site d'ici quelques mois pour des vols d'entraînement des prochains A380.
L'UNION du 27/06/2007 (en page 13)

Impôt : davantage de Champardennais touchés par l’ISF.
L’Etat peut se réjouir de la flambée des prix de l’immobilier et de la montée de la bourse. Elles sont en effet à l'origine du nouveau record atteint l’an dernier par l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Les foyers champardennais n’échappent à pas à cette règle : Reims compte 1026 foyers payant l’ISF, Epernay 150, Châlons-en-Champagne 182 et Charleville-Mézières 204.
L'UNION ECONOMIE du 26/06/2007 (en page II)

Rethel – « Nous avons sous nos pieds l’or vert de demain ! ».
Lundi, une réunion publique sur le pôle agro-ressources a rassemblé une centaine de personnes à l’espace Louis Jouvet de Rethel. En 2008, la mairie devra avoir mobilisé les terrains entourant le lycée agricole. Dans un premier temps, 70 hectares, puis à terme 350 hectares accueilleront les industriels du végétal. Le secteur d’activité des entreprises ne sera pas alimentaire, mais issu de quatre grands axes : la bio-énergie (nouveaux carburants), les bio-matériaux (textile, matériaux de construction…), la chimie verte (médicaments) et les auxiliaires de fabrication alimentaire. Les premiers investisseurs sont attendus pour 2008.
L'ARDENNAIS du 27/06/2007 (en page H)

Vranken : la direction ouvre le dialogue.
Hier à l'issue d'une réunion de négociations, le PDG du groupe Vranken-Pommery Monopole, Paul-François Vranken a fait des propositions aux membres du comité d'entreprise représentant les salariés. Il a annoncé qu'il acceptait le déblocage d'une prime de 1000€ en plus sur l'exercice 2007 et la même somme sur l'exercice 2008 pour les salariés du site Vranken de Tours-sur-Marne. Ces offres pourraient mettre un terme au conflit qui oppose depuis le 13 juin les salariés du site à la direction.
L'UNION MARNE du 27/06/2007 (en page 7)

Epernay - Quartier Beausoleil : le bâti n'est plus adapté.
Le Toit Champenois travaille actuellement sur le dossier de rénovation et de réaménagement total du quartier Beausoleil. Le démarrage du projet est espéré fin 2008. Le souhait de l'organisme logeur est de créer un éco-quartier, c'est-à-dire, réinventer l'habitat d'un quartier répondant aux normes d'éco-construction et d'éco-gestion de la démarche Haute Qualité Environnementale. Il s'agira d'une construction tiroir, à savoir d'une opération de construction neuve, puis seulement d'une démolition du bâti existant et ainsi de suite.
L'UNION EPERNAY du 27/06/2007 (en page 3)

Un nouveau logiciel emballe l'éco-conception.
Disponible dans les prochains mois en accès payant, un logiciel développé (avec l'aide financière du Conseil régional et de Packaging Valley Champagne-Ardenne) par le cabinet rémois Eop's, spécialisé dans l'éco-conception, aidera les entreprises à choisir les solutions d'emballage les plus écologiques. Cet outil d'aide à la décision, simple et rapide, a été conçu par Catherine Moriot, professeur de développement durable à l'Esiec de Reims. Il exploite des données facilement accessibles et reconnues par la profession, mesure et compare la qualité écologique alternative des différentes solutions d'emballage envisagées, intègre tous les besoins et contraintes internes et externes, permet une visualisation graphique des résultats, incite au changement en soulignant les valorisations financières.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 6)

"La Tribune" plus que jamais mobilisée pour son avenir.
S'il rachète le quotidien économique "Les Echos", numéro 1 du marché, le groupe LVMH (présent dans le champagne) vendra La Tribune. Il aura alors toute latitude pour choisir son repreneur, ayant ainsi le droit de vie ou de mort sur son seul concurrent : une situation inadmissible.
LA TRIBUNE du 27/06/2007 (en page 10)

Carinna.
L'Agence pour la recherche et l'innovation en Champagne-Ardenne vient de recruter une responsable pour le Département information, communication et organisation des systèmes (Icos) : Céline Fallot-Buclet. Icos est l'un des 4 départements créés au sein de l'agence avec les Matériaux avancés et procédés mécaniques innovants (Mapi), Europol'Agro et Santé. Elle sera désormais en poste pour Carinna à l'UTT, avec une mission d'ingénierie de projets de recherche et d'interface entre les acteurs académiques et le monde écomique et elle représentera aussi Carinna dans l'Aube.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 8)

Ile-de-France : les chambres de commerce contre le projet régional.
Le 26 juin, les CCI d'Ile-de-France se sont déclarées défavorables au projet de révision du schéma directeur régional (Sdrif) voté par le Conseil régional au mois de février. Elles considèrent que ce projet "ne réunit pas les conditions suffisantes pour que la région connaisse, dans les vingt prochaines années, une croissance économique durable".
LA TRIBUNE du 27/06/2007 (en page 34)

Prospection.
Du 20 au 28 octobre 2007, les CCI des Ardennes et de l'Aube proposent une mission de prospection multisectorielle à Sanghai d'abord, puis Pékin. Renseignements et inscriptions : tél. 03 25 43 70 05.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 8)

Lutte contre l’illettrisme : la majorité des illettrés sont en emploi.
57,3 % des 3,1 millions de personnes illettrées en France occupent un emploi, selon l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (SNLCI). Ce qui confirme que lutter contre cet obstacle est bien un enjeu qui concerne l’entreprise.
ENTREPRISE ET CARRIERES n° 863/864 du 26/06/2007 (en page 4)

Epernay : 1538 randonneurs à l'escapade gourmande.
Plus de 1500 marcheurs se sont lancés dimanche 24 juin sur les chemins de vignes au départ de Monthelon avec la ferme intention de profiter à fond des plaisirs de l'oeil et du palais. Francine Oudart, trésorière, qui partage les responsabilités de l'association avec Sandrine Bordelat, chargée de communication, Ghislaine Lecomte et Michel Piot, le président, note avec fierté bien légitime que les Coteaux sud d'Epernay viennent d'obtenir leur ticket d'entrée dans la Confrérie européenne des parcours gourmands.
L'UNION EPERNAY du 27/06/2007 (en page 3)

Epernay : la dette par habitant est passée de 1838,53€ à 1345,04€.
Le compte administratif 2006, approuvé lundi soir à 7 abstentions près, était le dernier de l'actuel mandat de Franck Leroy. L'occasion pour l'édile, non seulement de dresser le bilan de l'année 2006, mais également de revenir sur la politique budgétaire et financière conduite depuis 2001. Le maire a notamment insisté sur le désendettement constant de la ville depuis 2000. Autre satisfaction : depuis 2003, la ville a une épargne nette positive, ce qui lui permet d'envisager son programme d'investissement avec sérénité.
L'UNION EPERNAY du 27/06/2007 (en page 2)

Ardennes – Son directeur « empêché » l’Opac peut resigner des commandes.
L’Opac, ébranlé depuis 6 mois par les investigations judiciaires portant sur des faits de corruption et de trafic d’influence et le placement en détention provisoire de son directeur, cherche à reprendre une activité normale. Mais n’ayant pas de directeur adjoint, ni de délégation de signature, plus aucune facture ne pouvait être réglée, plus aucune commande ne pouvait être passée. Le conseil d’administration s’est réuni le 21 juin sous la présidence de Michel Sobanska. Des délégations de signatures ont été réparties entre 3 directeurs de services. Un nouveau directeur général devrait prendre ses fonctions au 1er août. L’organisme espère ainsi restabiliser l’entreprise en interne (272 salariés), rassurer ses locataires (12 500 logements) et ses partenaires (une centaine d’entreprises).
L'ARDENNAIS du 27/06/2007 (en page 08)

Un nouveau concept Leclerc à la Bourse ?
Dans le futur projet de réaménagement de la Bourse du Travail à Troyes, l'heure est à la recherche de nouvelles enseignes par le promoteur Altaréa, chargé de la commercialisation du site. Leclerc pourrait s'y implanter avec une surface culturelle mais aussi de l'alimentaire. Les libraires indépendants troyens sont inquiets.
L'EST ECLAIR du 27/06/2007 (en page 6)

Les Trois Cantons – Commerce et artisanat : les aides se poursuivent.
L'Opération de Restructuration de l'Artisanat et du commerce (Orac) menée par la communauté de communes des Trois Cantons du 1er mars 2004 à février 2007 a permis de présenter 45 dossiers dont 43 ont été subventionnés et deux réorientés vers le dispositif régional Aria. Le montant des subventions accordées grâce à l'Orac s'élève à 204 376 euros pour un montant global d'investissement de 1 086 290 euros. L'opération sera reconduite jusqu'en décembre 2007. Elle permet non seulement d'aider les entreprises à moderniser, rénover et aménager leur entreprise, mais elle participe également l'organisation d'actions collectives. Un guide du savoir-faire artisanal et commercial ainsi qu'une démarche qualité vont également voir le jour dès la rentrée de septembre sur le territoire des Trois Cantons.
L'ARDENNAIS du 27/06/2007 (en page G)

Sedan – Place au bio !
Le week-end dernier, une trentaine de producteurs bio sont venus de toute la région Champagne-Ardenne et d’autres départements pour exposer leurs produits sur le marché de Wadelincourt, organisé par l’association Agro bio Ardennes. Dans le département, 44 producteurs commercialisent leur production sous le label AB (agriculture biologique) marque de certification du ministère de l’agriculture.
L'ARDENNAIS du 27/06/2007 (en page F)

Ardennes : 2,56 millions d’euros pour les Thomé-Génot.
La commission européenne vient d’attribuer une aide financière de 2,56 millions d’euros provenant du fonds d’ajustement à la mondialisation, aux 267 anciens salariés de Thomé-Génot. Ce fonds de solidarité créé fin 2006 a pour but d’aider les personnes ayant perdu leur emploi du fait de la mondialisation. Ce dossier doit encore être validé par le parlement européen et les 27 Etats membres. Ces fonds qui pourraient être débloqués d’ici trois à quatre mois permettront aux salariés licenciés de se former afin de se réinsérer sur le marché du travail. L’association des anciens de Thomé-Génot ainsi que le député Philippe Vuilque se sont réjouis d’être soutenus par l’Etat, ils craignent cependant que ces 2,56 millions ne servent qu’à financer le CTP. Ils espèrent une répartition sur différents postes budgétaires comme les frais d’hébergement que supportent les ex-salariés lors de la formation, l’aide aux entreprises qui embauchent et une aide à la création d’entreprise.
L'ARDENNAIS du 27/06/2007 (en page 1-8)

Trains Paris-Troyes : la Région veut faire monter la pression.
Financement de l'électrification, retard des trains et manque de places sont autant de sujets qui énervent passablement le président du Conseil régional de Champagne-Ardenne. Avec Pierre Mathieu et Line Bret, il est bien décidé à mobiliser la SNCF sur les difficultés et les projets aubois.
L'EST ECLAIR du 27/06/2007 (en page 3)

Formation : un avenir s'ouvre pour les apprentis "démonteurs automobiles".
Dépollution et recyclage sont les maîtres mots d'une expérimentation unique en France, menée au sein du CFA interprofessionnel de Pont-Sainte-Marie, dans l'Aube. Le premier certificat de qualification professionnelle (CQP) du genre s'apprête à voir le jour, une formation encore unique en son genre dans l'Hexagone qui concerne une douzaine de jeunes parmi les 130 élèves. La mise en place de cette formation a nécessité des investissements lourds sur lesquels les professionnels de la filière n'ont pas rechigné, au contraire.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page VI)

Dossier spécial : les nouveaux créneaux de l'automobile.
Véhicules utilitaires, pôle d'excellence, location, biocarburants : le secteur de l'automobile bouge...
> En France, les ventes de véhicules légers baissent (- 3,25 % en 2006). Une tendance qui vaut aussi pour la Champagne-Ardenne, avec des disparités selon les département (Ardennes - 4,08 % ; Marne - 3,94 % ; L'Aube - 0,84 % ; la Haute-Marne - 0,73 %).
> La vente de véhicules utilitaires profite du dynamisme économique dans le Bâtiment.
> Lancé en 2005, le pôle d'excellence automobile structure la filière automobile champardennaise (20 000 salariés et 270 entreprises, notamment sous-traitantes).
> L'entreprise roule pour les biocarburants : entre avantages fiscaux et offre spéciale de la part des concessionnaires, la tendance progresse.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 20)

L'agroalimentaire crève l'écran.
Dans l'Aube, l'agroalimentaire est une filière très importante avec plus de 300 entreprises et 3 000 emplois dans ce secteur. Des reportages sur Canal 32, la chaîne de télévision locale troyenne, ont mis en avant les Ets Laurent de Blignicourt (premier producteur français de choucroute), l'abattoir départemental, le boucher-charcutier Guilleminot et AT France (premier producteur français d'andouillettes). Aujourd'hui troisième employeur de l'Aube, le secteur recrute et met en route des projets valorisants pour les productions agricoles. Un pôle agroalimentaire est en projet. L'idée est de créer un site destiné à accueillir des entreprises agroalimentaires en phase de développement. A terme, il pourrait atteindre 30 000 m² de surface. Si tout se déroule comme prévu, une première tranche de 5 000 m² pourrait voir le jour d'ici un an.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 14)

La Chine entre dans la cour des grands clients du champagne.
Au cours des cinq dernières années, la Chine a multiplié par 18 les volumes importés et par 19 la valeur ajoutée. Elle est devenue un terrain de conquête pour les maisons de champagne. Si la 3e puissance économique mondiale n'est encore que le 26e client du champagne avec 504 000 bouteilles achetées en 2006, pour un CA de 6,6 M€, elle enregistre, depuis quatre ans, la plus grosse progression d'achat des quelque 200 pays consommateurs de champagne dans le monde.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 13)

Le CESR approuve les comptes 2006 de la région.
Lors de sa dernière cession du 15juin, les membres du Conseil économique et social régional ont approuvé à l'unanimité les 8 dossiers soumis à leur appréciation mais s'inquiètent du peu de souplesse du TGV et de ses tarifs élevés.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 11)

ANDRH : gérer l’accident grave.
Parce qu’un accident est par définition imprévu, le monde de l’entreprise doit préparer et anticiper l’imprévisible. En effet, moins d’un tiers des entreprises sont dotées d’une organisation spécifique pour gérer les crises. Les spécialistes sont formels, l’absence de prévision de situations de crise est un facteur aggravant. De plus, la quasi-totalité des scénarios de crise n’intègrent pas les incidences liées à l’intervention des autorités judiciaires ou administratives pendant l’enquête. C’est pourquoi l’ANDRH a voulu sensibiliser, lors d’une réunion, une trentaine de participants composés de chefs de personnels et responsables « sécurité d’entreprises » de l’Aube et de la Haute-Marne. Un juriste et un avocat du cabinet troyen Fidal ont insisté sur la nécessité de se préparer au mieux, distillant des conseils à respecter pour limiter la casse.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE du 26/06/2007 (en page 5)

2006, une année « correcte ».
L’association Loisir accueil, qui gère les Gîtes de France et Clévacances, a dernièrement tenu son assemblée générale. La saison écoulée est jugée « correcte ». En effet, en 2006 en Haute-Marne (qui comptabilise 193 gîtes et 88 meublés Clévacances et chambres d’hôtes pour une capacité d’accueil totale de 2 024 personnes), 1 172 contrats ont été signés pour les réservations en gîtes et 41 contrats en Clévacances. Loisirs accueil remarque également une augmentation de 25 % des réservations par Internet. Si le bilan touristique est satisfaisant, une inquiétude est toutefois venue le ternir. Le Conseil régional, lors de ses arbitrages budgétaires, n’a pas souhaité renouveler son financement dans le cadre de création de meublé Clévancances, alors que le coût de rénovation est passé de 700 € le mètre carré à 1 000 €. Loisirs accueil espère une voie de sortie avec les trois Pays de Haute-Marne pour dégager des fonds européens qui viendraient remplacer ceux de la Région.
LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE du 26/06/2007 (en page 4)

Reclassement : Schering innove avec son «contrat de mobilité».
Après la cession de son site de production lillois, le groupe pharmaceutique a accompagné la reconversion des salariés via une cellule de reclassement innovante, fondée sur la dispense d’activité rémunérée et l’accompagnement de la reconversion jusqu’à un nouvel emploi.
ENTREPRISE ET CARRIERES n° 863/864 du 26/06/2007 (en page 14)

Cémoi fond pour Jacquot, le chocolatier de Troyes.
Le groupe Cémoi de Perpignan va "prendre une participation majoritaire" dans Jacquot, le spécialiste troyen du chocolat saisonnier (600 salariés, 120 M€ de CA, fabrication annuelle de 9 000 T de produits de Pâques et 13 000 T de Noël), qui évite ainsi le dépôt de bilan. Avec cette acquisition, Cémoi augmentera sa production de chocolat saisonnier de 22 000 T. Il procédera à une recapitalisation d'un montant de 17 M€. Numéro 1 en France sur le marché de la tablette, Cémoi (11 usines de production en Europe, 2 500 salariés) a récemment pris le contrôle de la société polonaise Gryf, une usine spécialisée dans la trituration de fèves de cacao et la production de chocolat industriel.
LES ECHOS du 27/06/2007 (en page 18)

Partage travail 51 : vers l'insertion professionnelle durable.
Lors de l'assemblée générale de l'association, son président, Jean-Marie Ancellin, a fait le point sur la mission de Partage travail 51. Avec un constat : les offres de postes peu ou pas qualifiés sont de plus en plus rares et les métiers en tension ont des difficultés de recrutement. "Des carences à explorer pour permettre aux personnes accompagnées d'accéder à l'emploi." En 2006, 94 personnes ont été insérés, dont 22 CDD de plus de 6 mois, 22 CDI, 2 contrats d'insertion revenu minimum d'activité, 16 contrats d'accompagnement dans l'emploi et contrats d'avenir. Les perspectives 2007 concernent le développement des services à la personne, celui de l'antenne de Vitry-le-François et la reconduction des formations pour les demandeurs d'emploi.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 27/06/2007 (en page 3)

Châlons - Un nouveau visage pour La Poste Cathédrale.
Depuis une semaine, La Poste a démarré les travaux de modernisation du bureau de Châlons Cathédrale. Avec une fréquentation de 650 clients par jour, il s'agit du plus important de la ville. Le chantier de près de 500 000 € va durer jusqu'en septembre. Pour compenser la fermeture de ce bureau, les équipes de Rive gauche, du Mont-Héry et de la rue Juliette Récamier sont renforcés. La rénovation des bureaux de Croix Dampierre à Châlons et de Fagnières est programmée d’ici fin 2007. Ce programme s'inscrit dans un plan national de modernisation des équipements qui concerne 1 200 établissements.
L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 27/06/2007 (en page 2)

Facil'en Fil prend la mesure de son marché.
La jeune entreprise troyenne SPB Développement a créé, sous la marque Facil'en Fil, un concept original de vêtements adaptés aux seniors et personnes à mobilité réduite. Basée à la Technopole de l'Aube, elle démarche directement les maisons de retraites et vend également sur Internet. Après Lyon, elle s'apprête à ouvrir un bureau à Amiens. Son second exercice vient de se clore avec une progression de… 130 % de son CA. Autre actualité, elle est associée à la campagne nationale de mensuration des plus de 70 ans lancée par l'Institut français du textile et de l'habillement (IFTH) qui vise à prendre en compte les changements morphologiques dus à l'âge.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 8)

BioNeptune perce dans les émirats.
Dolorès Degout, la gérante de la start-up troyenne BioNeptune Technologies basée à la Technopole de l'Aube en Champagne, a fait le choix de passer par le Golfe persique pour trouver des débouchés à ses produits innovants qui améliorent le sort des chevaux (crèmes, onguents, biorégulateurs). Ceux-ci séduisent les responsables des haras des sultans et autres émirs, d'Oman, de Dubaï ou Abou Dabbi dans les Emirats, une région du monde où le cheval tient une place toute particulière dans le cœur des familles princières. Par ailleurs, des demandes émanent de la Côte d'Ivoire et un projet est en préparation avec UbiFrance du côté du Mexique.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7191 du 25/06/2007 (en page 7)

De plain-pied dans le commerce.
Ex-vendeuse de chaussures, créatrice de sa société "Pied à porter", Eva Chilla, est la lauréate 2007 du concours Talents des boutiques de gestion Champagne en catégorie artisanat et commerce. Depuis six mois, elle rayonne dans la région depuis son entrepôt de la pépinière d'entreprise Farman à Reims, proposant à domicile des chaussures pour femmes "de confort et de bien-être". Son réseau d'une dizaine d'ambassadrices est présent sur la Marne, les Ardennes et l'Aisne. Une gamme pour hommes sera distribuée en septembre.
PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 71091 du 25/06/2007 (en page 3)

La hausse du Smic a peu d'effet sur le coût du travail.
Selon une étude du Centre d'études de l'emploi (CEE) de juin,
la forte hausse du Smic horaire brut entre 1999 et 2006 a eu "très peu d'effet" sur le coût du travail, compte tenu de la progression des allégements de cotisations sociales, et sur les revenus des smicards, mais a porté à un "maximum historique" la part des salariés au Smic.
LA TRIBUNE du 27/06/2007 (en page 34)

Ciments français fait son entrée en Chine.
La filiale de l'italien Italcementi (présente dans la Marne) a acquis pour près de 70 millions de dollars un petit cimentier chinois, Fuping Cement, situé dans la province du Shaanxi (Chine centrale), dont la capacité annuelle de production est de 1,7 million de T de clinkers (matériaux issus de la combustion du calcaire dans le four d'une cimenterie). Ainsi, Ciments français entre par la petite porte sur un marché stratégique : la Chine représente déjà près de la moitié du marché mondial du ciment.
LA TRIBUNE du 27/06/2007 (en page 5)

La machine Ikea affole les enseignes françaises.
Vingt-cinq ans après son entrée dans l'Hexagone, l'enseigne suédoise d'ameublement accélère son expansion et ses concurrents cherchent la parade. L'enseigne possède un réseau de 18 unités et en vise 35 à moyen terme, dont l'ouverture de mastodontes de 20 000 m² environ.
LA TRIBUNE du 26/06/2007 (en page 8)

Formation professionnelle : faut-il réformer la réforme ?
Le point de vue des DRH sur la réforme de la formation professionnelle reste mitigé alors que les salariés deviennent, quant à eux, plus confiants sur le sujet. Faut-il, comme certains prôner une refonte ? Des experts répondent.
ENTREPRISE ET CARRIERES n° 863/864 du 26/06/2007 (en page 22)

La marche des affaires en mai : un printemps un peu morose.
Si l'"effet Sarkozy" a regonflé le moral des ménages, il ne s'est pas traduit par une fièvre consommatrice, au contraire. Selon l'Insee, en mai, la consommation a reculé pour le deuxième mois consécutif, ce qui n'était pas arrivé depuis trois ans et la baisse de - 0,8 % est particulièrement nette, une morosité confirmée par les professionnels interrogés. Les achats de vêtements et chaussures sont en fort repli ; l'automobile reste à la peine ce qui pèse sur les sous-traitants ; morosité également pour la publicité, l'acier ou les semi-conducteurs ; le BTP traverse également une zone un peu moins favorable. En revanche, les Français continuent d'investir dans l'équipement de la maison (en particulier le matériel audiovisuel). Au vu des cinq derniers mois de l'année, la croissance française dans son ensemble ne s'annonce pas exceptionnelle.
LES ECHOS du 27/06/2007 (en page 19)

Lettre d'information produite grâce à la collaboration du réseau des CCI de Champagne Ardenne.